Comment choisir son chauffage de chantier ?

chauffage chantier electrique

Pour travailler au chaud, sécher des murs ou assainir un chantier, le chauffage de chantier est indispensable pour les professionnels du bâtiment. Les chauffages d’atelier électriques, au fioul ou à gaz se choisissent selon leur puissance de chauffe, leur diffusion de chaleur et les contraintes de votre chantier. Nous vous livrons nos conseils pour bien choisir votre chauffage de chantier parmi les différents types de chauffage et d’énergie.

Notre gamme de chauffage de chantier

Fonctionnement du chauffage de chantier

Le chauffage de chantier est un chauffage d’appoint destiné principalement aux chantiers, aux ateliers ou aux hangars, pour un usage professionnel. Utilisables en intérieur et en extérieur, ils sont réglables par thermostat pour vous faire gagner de précieux degrés. Ils résistent parfaitement à l’humidité et aux conditions extérieures, notamment en hiver. 

Le chauffage de chantier fonctionne selon plusieurs sources d’énergie (électricité, gaz ou fioul), détaillées ci-dessous.

En période froide, le chauffage de chantier est nécessaire pour apporter de la chaleur aux ouvriers et leur permettre de travailler dans de bonnes conditions. Il est également utile pour assécher des pièces et faciliter certains travaux. Il permet par exemple de : 

  • faciliter le séchage (peinture, enduit, colle) ;
  • travailler en extérieur en hiver ;
  • réaliser des travaux au sol ;
  • protéger les fondations du gel.
None
Versatile, le chauffage mobile est un atout de poids des chantiers en hiver

Les 3 types d’énergie d’un chauffage de chantier

On recense 3 types d’énergie qui alimentent un chauffage de chantier : l’électricité, le gaz et le fioul. Découvrez les caractéristiques de chaque chauffage, ses avantages et ses inconvénients.

Chauffage de chantier électrique

chauffage chantier electrique

Le chauffage de chantier électrique possède un fonctionnement autonome et sécurisé, car il n'émet pas de gaz de combustion. Il nécessite d’être branché à une prise électrique (220V pour les petits modèles, courant triphasé 380V pour les plus gros) pour fonctionner. Si votre chantier ou votre atelier n’a pas d’électricité ou de courant triphasé de 380V, vous pouvez utiliser un groupe électrogène pour alimenter votre chauffage de chantier. Le chauffage électrique est peu encombrant et vous garantit un chauffage très rapide en intérieur comme en extérieur.

Ce chauffage prend généralement la forme d’un chauffage soufflant, également appelé canon à air chaud. Son poids est compris entre 5 et 20 kg. L’air est aspiré par l’équipement, chauffé grâce à une puissante résistance électrique, puis expulsé par le ventilateur. Cela produit une chaleur sèche et propre, pour travailler dans de bonnes conditions dans des lieux au taux d’humidité élevé. Les ouvriers peuvent régler le thermostat du chauffage et la vitesse du ventilateur. L’utilisation du chauffage de chantier électrique est donc très facile sur les chantiers qui ont la possibilité d’avoir de l’électricité.

avantage inconveniant chauffage electrique chantier
Avantages et inconvéniants du chauffage de chantier électrique

Chauffage de chantier à gaz

Le chauffage de chantier à gaz est relié à une bouteille de gaz butane ou propane. S’il contient une soufflerie, un branchement électrique sera nécessaire pour le faire fonctionner. Il est généralement utilisé dans les chantiers de taille moyenne, bien ventilés en intérieur pour éviter une intoxication au gaz. Ce modèle de chauffage est interdit dans les établissements accueillant du public.

Plus encombrant que le chauffage de chantier électrique, le chauffage de chantier à gaz possède une très bonne autonomie grâce à la bouteille de gaz. Sa puissance peut atteindre 4000W, il est donc très efficace.

Parmi les modèles de chauffages de chantier à gaz, il en existe deux : le chauffage de chantier à gaz à air pulsé et à gaz radiant.

Chauffage de chantier à gaz à air pulsé

chauffage chantier gaz propulse

Le chauffage de chantier à gaz à air pulsé fonctionne comme un chauffage de chantier électrique : il aspire l’air, le chauffe grâce au gaz brûlé puis l’expulse à l’aide d’un ventilateur. C’est un choix idéal pour les pièces au taux d’humidité élevé, car sa forte puissance calorifique permet de les sécher rapidement. La chaleur est diffusée de manière plus homogène.

Chauffage de chantier à gaz radiant

chauffage chantier gaz radiant

Le chauffage de chantier à gaz radiant est plus petit et fonctionne sur le principe du rayonnement, grâce à ses panneaux radiants infrarouges. Il se branche directement sur une bouteille de gaz de 13kg et offre une puissance de 4 kW. Ce type de chauffage ne chauffe pas l’air, mais les éléments physiques situés près de lui.

avantage inconveniant chauffage chantier gaz
Avantages et inconvéniants du chauffage de chantier à gaz

Chauffage de chantier au fioul

chauffage chantier fioul

Le chauffage de chantier au fioul est très puissant et adapté aux gros chantiers, mais plus encombrant que les chauffages électriques et à gaz. Ce chauffage fonctionne sur le principe de la soufflerie, comme le chauffage de chantier électrique. Il est généralement équipé d’un thermostat et de réglages de la vitesse du ventilateur et de la puissance de chauffe.

On trouve deux modèles : le chauffage de chantier au fioul à combustion directe et à combustion indirecte.

Chauffage de chantier à combustion directe

Le chauffage de chantier à combustion directe est idéal pour chauffer et sécher les chantiers aérés de grande dimension. Il est cependant interdit dans les chantiers recevant du public et près d’animaux, étant donné qu’il rejette des gaz de combustion. 

Il offre un excellent rendement (100%) et une puissance de chauffe inégalée (de 20 kW à plus de 100 kW). Mobile, il est souvent équipé de roues pour être facilement déplacé malgré son poids et d’une cheminée pour évacuer les gaz de combustion. 

En revanche, le chauffage au fioul à combustion directe n’est pas adapté aux zones humides, car il produit lui-même de l’humidité.

Chauffage de chantier à combustion indirecte

Le chauffage de chantier à combustion indirecte est capable de chauffer tous types de chantiers, peu importe leur taille ou leur ventilation. Il convient également aux zones humides. Il ne présente aucun danger pour les occupants, contrairement à son homologue à combustion directe. L’unité de chauffage peut être placée à l’extérieur et l’air chaud est transporté vers le chantier par un conduit flexible. On peut également la placer à l’intérieur et diriger les fumées et les gaz de combustion vers l’extérieur.

None
Avantages et inconvéniant du chauffage de chantier au fioul

Les 3 types de chauffage de chantier

En plus des 3 sources d’énergie différentes, il existe 3 principaux types de chauffage de chantier, à choisir selon vos besoins et les contraintes de votre chantier.

Chauffage d’atelier soufflant

chauffage atelier soufflant

Le chauffage d’atelier soufflant, autrement appelé canon à air chaud ou canon à chaleur, souffle de l’air chauffé par une résistance électrique via un ventilateur. Il permet de maintenir le chantier à une bonne température et d’éviter le gel, mais aussi de faire sécher de la peinture, de l’enduit ou du plâtre.

Le chauffage de chantier soufflant peut utiliser les trois sources d’énergie : électricité, gaz et fioul. Dans tous les cas, un branchement électrique est nécessaire pour faire fonctionner la soufflerie.

Mobile ou fixe, le chauffage de chantier soufflant est très facile à utiliser et assure une montée en température rapide. Il possède généralement une forme cylindrique pour fournir une chaleur constante. La puissance du chauffage d’atelier soufflant varie entre 2 kW et plus de 35 kW, selon la source d’énergie choisie. Sa température est réglable par thermostat et il comporte plusieurs vitesses de chauffe. On trouve des modèles manuels et automatiques ; certains peuvent même être commandés à distance pour davantage de confort et d’autonomie.

Chauffage de chantier radiant

chauffage atelier radiant

Le chauffage de chantier radiant, ou radiateur de chantier, est plébiscité pour les chantiers de superficie moyenne et en intérieur. Il a l’avantage d’être silencieux et de monter rapidement en température. Contrairement aux chauffages d’atelier soufflants, ce type de chauffage ne brasse pas l’air mais chauffe les masses (parois, objets) et les personnes présentes par rayonnement infrarouge.

Il est impossible d’avoir un chauffage radiant à fioul, mais on trouve des chauffages radiants à gaz ou électriques. Le chauffage de chantier radiant à gaz doit être fixé directement sur une bouteille de propane ou de butane, uniquement dans des chantiers bien ventilés. Il est interdit dans les locaux accueillant du public à cause du gaz rejeté.

Chauffage d’atelier céramique

chauffage atelier ceramique

Le chauffage d’atelier céramique ressemble au chauffage d’atelier soufflant, car il comporte un ventilateur qui expulse l’air chauffé. La différence, c’est que l’air est chauffé grâce à un élément chauffant en céramique.

La céramique offre une inertie importante et une meilleure conductivité électrique, ce qui vous assure une montée en température bien plus rapide que les chauffages de chantier soufflants traditionnels. L’élément chauffant en céramique est très robuste, ce qui confère une grande longévité aux chauffages d’atelier céramique. Très silencieux, le ventilateur génère moins de déplacement d’air et de poussière : idéal pour travailler dans un petit atelier ou pour des personnes allergiques.

Choisir un chauffage d’atelier : les critères principaux

Choisir un chauffage d’atelier dépend de vos besoins de puissance de chauffe, mais également des contraintes de votre chantier. En effet, certains n’acceptent pas tous les modèles de chauffage de chantier.

La puissance de chauffe nécessaire

Choisissez un chauffage de chantier qui répond parfaitement à vos besoins de chauffe : il doit être suffisamment puissant pour chauffer l’ensemble de votre chantier, y compris en extérieur.

Vous devez d’abord évaluer le volume de l’endroit à chauffer. Pour cela, multipliez la surface du sol en m² par la hauteur à chauffer en mètres

Pour un calcul rapide, on estime qu’une puissance de 100 watts est nécessaire pour chauffer 1 m². Mais pour les chantiers ouverts ou mal isolés, ajoutez 15% de plus afin d’être certain d’acheter un chauffage d’atelier assez puissant pour vos besoins.

Par exemple : 

Vous travaillez sur un chantier de 15 m². Vous aurez donc besoin d’un chauffage de chantier de 1725 Watts pour un chauffage performant.

On trouve une autre méthode de calcul basé sur les kilocalories, qui correspond à la puissance de chauffe du chauffage d’atelier. Si vous préférez calculer combien de degrés vous souhaitez gagner sur votre chantier, utilisez cette méthode.

La différence de température à atteindre entre l’air extérieur et les pièces intérieures a un rapport d’environ 1000 Kcal pour 1 degré supplémentaire. Pour avoir une température de 18°C sur un chantier ouvert, il vous faut un chauffage avec une puissance de chauffe d’au moins 18 000 Kcal. 

Par exemple : 

Vous travaillez sur un chantier où il fait 6°C, soit parce qu’il est très mal isolé, soit parce que vous êtes en extérieur en hiver. Pour gagner 12 degrés sur votre chantier et atteindre les 18°C, votre chauffage de chantier doit avoir une puissance de chauffe de 12 000 kcal minimum

chauffage chantier mobile
Quelque soit la méthode de calcul choisie, le chauffage mobile doit être assez puissant pour chauffer l'ensemble de votre chantier

Les contraintes du chantier à respecter

Outre la puissance de chauffe, votre choix de chauffage de chantier va également dépendre des contraintes auxquelles vous devez faire face sur vos chantiers. Votre chauffage devra s’adapter aux spécificités du site afin qu’il soit suffisamment efficace et performant, sans danger pour la sécurité des ouvriers. 

En effet, la contrainte principale concerne les chantiers dans des établissements recevant du public (ERP) : les chauffages de chantier au gaz et au fioul à combustion directe sont strictement interdits dans les lieux ouverts au public ou près d’animaux. Vous devrez donc vous tourner vers un chauffage de chantier électrique ou un chauffage de chantier au fioul à combustion indirecte.

Si vous travaillez sur un chantier humide, nous vous déconseillons d’acheter un chauffage au fioul à combustion directe. Il produit lui-même de l’humidité, cela ne vous permettra donc pas d’assainir votre chantier.

Les chauffages de chantier électriques ne sont utilisables que sur les sites où une alimentation électrique est disponible. Vous devrez donc le prendre en compte, sauf si vous achetez un groupe électrogène afin de l’utiliser de façon autonome. 

chauffage atelier radiant
Les caractéristiques du chantier sur lequel vous comptez travailler seront déterminantes dans la sélection du chauffage que vous choisirez

Prix d’un chauffage de chantier

On trouve une multitude de chauffages de chantier : il est facile de se perdre parmi tous les équipements ! De plus, le prix d’un chauffage de chantier représente un certain investissement, il vaut donc mieux ne pas se tromper lors de l’achat. On trouve des chauffages électriques entre 40 et 100€, ce sont les chauffages les plus accessibles sur le marché. Les chauffages à gaz s’achètent à partir de 50€, jusqu’à 250€ pour les modèles à air pulsé. Quant au chauffage au fioul, il est possible de s’en procurer à partir de 250€.

Modèle
Aperçu
Prix
Détails
69,90 € TTC 58,25 € HT

Puissant, idéal pour chauffer de grandes surfaces

Poignée de transport isolée

Inclinaison du corps réglable

Voir le produit
69,90 € TTC 58,25 € HT

Châssis métal robuste

2 allures de chauffe : 1000 / 2000W

Corps de chauffe céramique

Voir le produit
226,80 € TTC 189,00 € HT

Puissance 15000 W

Ventilateur intégré 230V

Compact et portatif

Livré avec détendeur et tuyau gaz

Fonctionne au butane / propane

Voir le produit
159,00 € TTC 132,50 € HT

Orientable de 0 à 90°

Pales en acier 

2 vitesses : 6800 m3/h et 7990 m3/h

4 pieds anti-vibration

Voir le produit
729,00 € TTC 607,50 € HT

Radiant électrique à lampe halogène

Puissance : 1,5 - 3 kW

Utilisation intérieure et extérieure

Voir le produit

Synthèse du guide Comment choisir son chauffage de chantier ?

Le chauffage qui équipera vos prochains chantiers doit vous fournir une chaleur constante et suffisamment puissante pour chauffer votre chantier selon sa taille et son taux d’humidité. Il doit répondre aux contraintes de votre chantier tout en étant performant pour le bien-être des ouvriers.

Le chauffage de chantier électrique est compact, autonome et simple d’utilisation. Il est néanmoins énergivore et moins puissant que les modèles au fioul ou à gaz. Il est parfait pour les petits et moyens chantiers, en extérieur comme en intérieur. Il peut être utilisé dans les établissements accueillant du public sans danger.

Le chauffage de chantier à gaz est plus puissant et plus économe que le chauffage électrique. Cependant, il est encombrant à cause de sa bouteille de gaz et est interdit sur les chantiers recevant du public. Il convient autant aux petits qu’aux grands chantiers, en intérieur et en extérieur.

Alors, quel chauffage de chantier vous faut-il ?

Notre gamme de chauffage de chantier