Quel chauffe-eau choisir ?

chauffe eau mural

Le chauffe-eau (aussi appelé ballon d'eau chaude lorsqu’un système de réserve est présent) est un élément essentiel de toute habitation. Son rôle consiste à chauffer et/ou à stocker l'eau avant que celle-ci ne soit utilisée pour le réseau sanitaire (douche, baignoire, évier, etc.). Nous allons nous intéresser dans ce guide au chauffe-eau électrique afin de vous présenter les caractéristiques essentielles, ainsi que les paramètres à surveiller avant de réaliser votre achat.

Retrouvez tous nos chauffe-eau

Définition et fonctionnement d'un chauffe-eau électrique

Pour permettre de chauffer l’eau, plusieurs sources d’énergie peuvent être utilisées. Le gaz naturel, excellent combustible, équipe certains chauffe-eau. Le propane est également utilisé dans certaines habitations qui ne peuvent pas bénéficier d’un raccordement au gaz naturel. Enfin, l’électricité est également une source d’énergie largement plébiscitée pour un chauffe-eau.

On retrouve des chauffe-eau instantanés et des chauffe-eau de type « ballon d’eau chaude ».

Chauffe-eau instantané électrique

Le chauffe-eau instantané ne dispose pas de système de stockage de l’eau. L’eau est chauffée à la demande, lors du soutirage, ce qui possède plusieurs inconvénients. La quantité d’eau chaude fournie peut potentiellement être illimitée, mais le débit en sortie sera faible et un certain temps est nécessaire afin d’obtenir une bonne température.

Il est très économe en énergie car ne consomme que pendant le temps de son utilisation et ne nécessite pas de faire couler l’eau longtemps pour avoir une température suffisante pour un usage sanitaire.

Pour finir, pas de problème de tartre car l’eau ne stagne pas dans la cuve. Sa durée de vie peut atteindre 20ans quand d’autre modèles sont fabriqués pour durer 10 à 15ans maximum.

Ballon d'eau chaude électrique (ou cumulus)

Le chauffe-eau électrique est avant tout composé d’une cuve qui va servir à stocker l’eau chaude, d’une résistance pour chauffer l’eau de la cuve et d’un isolant pour conserver cette eau à bonne température.

Le chauffe-eau grâce à l’électricité de votre logement va s’assurer de chauffer l’eau de la cuve durant les heures creuses ; et de maintenir cette dernière à bonne température jusqu’à utilisation, et ainsi de suite.

Avec un ballon d’eau chaude, de l’eau à bonne température est toujours disponible. Le rendement est optimal, et le débit est important. Revers de la médaille, ce type d’installation coûte plus cher à l’achat.

Les 4 autres types de chauffe-eau

Chauffe-eau thermodynamique

chauffe-eau thermodynamique

Les chauffe-eau thermodynamiques sont des modèles dotés d’une pompe à chaleur, utilisant des calories prélevées dans l’air pour chauffer l’eau. Ces modèles peuvent exploiter parfaitement le système du tarif avec heures creuses. De nombreuses fonctionnalités permettent d’optimiser le fonctionnement et le rendement. Le rendement de ce type de chauffe-eau est exprimé avec le coefficient de performance, ou COP.

Chauffe-eau à gaz

Un chauffe-eau à gaz peut utiliser le propane ou le butane. Plus coûteux qu’un chauffe-eau électrique, il apporte ensuite à l’utilisation d’excellentes performances. On retrouve au sein de cette famille des chaudières mixtes, des chauffe-eau à gaz à production instantanée ou encore des modèles à accumulation.

Chauffe-eau instantané

chauffe-eau instantané

Un chauffe-eau instantané - également appelé chauffe-eau à chauffage direct - possède un fonctionnement différent des modèles à accumulation. Avec une telle installation, l’eau traverse un tuyau et est chauffée immédiatement avant d’être distribuée. Le temps de chauffage est très court. En revanche, il n’est pas possible de disposer d’une réserve d’eau chaude, ce qui suppose qu’il faudra se contenter d’eau froide en cas de défaillance de la source d’énergie (électricité, gaz).

Chauffe-eau solaire

Un chauffe-eau solaire permet de venir compléter une installation déjà en place. Cette solution limite les émissions de gaz à effet de serre et permet une production plus propre de l’eau chaude sanitaire. En France, ces systèmes sont recommandés en complément d’une installation principale (fonctionnant à l’électricité ou au gaz) mais il est possible dans certains pays d’utiliser un tel chauffe-eau solaire comme source principale de production d’eau chaude.

Comment choisir son chauffe-eau électrique ?

Vous ne savez pas comment vous repérer parmi l’offre de chauffe-eau électriques ? Voici les critères essentiels à prendre en compte afin de faire le bon choix.

Capacité du chauffe-eau

Il existe des chauffe-eau ayant une capacité limitée, et au contraire des modèles bien plus encombrants et complets. Le volume du chauffe-eau est directement relié au nombre de personnes qui vont être amenées à l’utiliser. Il est fréquent de se référer à la liste ci-dessous pour se repérer et faire le bon choix.

Le choix de votre chauffe-eau dépendra de votre type de logement, du nombre de personnes au sein de votre foyer, et des équipements au sein de votre logement.

Capacité des chauffe-eau
Les différentes tailles/capacités des chauffe-eau

A savoir : il existe des modèles de chauffe-eau d’une capacité réduite, dès 30 litres par exemple. Ils peuvent s’avérer utiles pour équiper un logement de passage, dont la production d’eau chaude n’est pas nécessaire pour les douches mais uniquement pour la cuisine par exemple. De même, avec un volume faible, certains modèles de chauffe-eau pourront plus facilement s’intégrer dans un logement dans lequel la place manque, par exemple au-dessus d’un évier dans la salle de bain.

Résistance du chauffe-eau

Il est important de vous intéresser à la résistance électrique de votre chauffe-eau. Deux grands types de résistance existent : les résistances stéatites et les résistances thermoplongées.

Résistance stéatite

Résistance stéatite

Cette résistance n’est pas en contact direct avec l’eau, ce qui évite la dégradation accélérée liée à la mauvaise qualité de celle-ci. La stéatite est un matériau que l’on retrouve dans la conception de certains radiateurs, qui possède une bonne inertie. La résistance placée dans un fourreau permet de bonnes performances et peut être changée aisément sans avoir à vidanger le ballon.

Résistance thermoplongée

Résistance thermoplongée

À l’inverse, les résistances thermoplongées (aussi appelées résistances blindées) sont directement au contact de l’eau. Le problème est donc qu’avec une eau calcaire, la résistance va progressivement se recouvrir et demander une consommation d’électricité plus importante pour maintenir sa capacité de chauffe. À éviter si le logement que vous souhaitez équiper se situe dans une région fortement touchée par le calcaire, avec une eau dure.

Anode du chauffe-eau

Également à sélectionner en fonction de la dureté de l'eau, l’anode est très importante. Elle permet de protéger la cuve de votre installation du risque de corrosion. L’anode va se corroder pour éviter que les parois de la cuve ne se dégradent. Il est recommandé de changer l'anode du chauffe-eau tous les 5 à 6 ans. Vous pouvez prolonger cette durée et procéder à un changement tous les 10 ans si votre eau n'est pas trop dure. En achetant votre chauffe-eau, renseignez-vous sur le prix du remplacement de l’anode pour le modèle que vous ciblez, car cette pièce peut coûter d’une vingtaine d’euros à plus de 100 €.

Type de chauffe-eau

Il est possible lors de l’achat de votre chauffe-eau d’opter soit pour un modèle vertical (classique) soit pour un modèle horizontal.

Chauffe-eau vertical

Avec l’énergie électrique, le chauffe-eau vertical est le modèle le plus performant. Vous pouvez poser directement votre chauffe-eau vertical sur le sol ou au mur. Parfois, des socles ou des trépieds sont commercialisés, recommandés pour les modèles d’une capacité de 100 litres ou plus. Relativement lourds, il n’est pas recommandé de les fixer directement dans un mur.

Chauffe-eau horizontal

Le chauffe-eau horizontal est une alternative dont les performances sont moins bonnes qu’un chauffe-eau électrique vertical. En effet, il faudra une capacité supérieure pour obtenir la même efficacité. Toutefois, il peut s’agir d’une solution si vous disposez d’un espace au plafond réduit, mais au contraire d’une place suffisante de manière horizontale pour votre ballon.

Chauffe-eau vertical
Chauffe-eau vertical
Chauffe-eau horizontal
Chauffe-eau horizontal

Installation d'un chauffe-eau électrique

Ou installer votre chauffe-eau ?

Selon l’espace dont vous bénéficier, pensez toujours que certaines manipulations peuvent avoir lieu sur votre chauffe-eau (notamment la vidange, l’entretien...). Pensez que vous devez rajouter une cinquantaine de centimètres en plus autour de votre appareil.

Ensuite, toujours selon l’emplacement vous pourrez opter pour un produit vertical mural ou sur socle, horizontal voir un chauffe-eau d’appoint pour les petits espaces. Certains fabricants ont également opté pour les chauffe-eaux qui s’intègrent directement dans les placards et meubles.

Équipements indispensables à l'installation

Le groupe de sécurité

Impossible d’installer un chauffe-eau sans disposer avec lui de son groupe de sécurité. Cet élément est obligatoire pour accompagner la production d'eau chaude sanitaire à accumulation. À quoi sert le groupe de sécurité ? Il permet de limiter la pression à l’intérieur du chauffe-eau lorsque l’eau est chauffée et que la pression augmente avec la température élevée. Avec le groupe de sécurité, la pression est contrôlée en permanence et de l’eau sera relâchée afin de toujours maintenir un niveau normal et éviter une rupture.

Le système d’évacuation

Le système d’évacuation est directement relié au groupe de sécurité. Il permet comme son nom l’indique au volume d’eau excédentaire d’être évacué. Ce système d’évacuation est composé d’un siphon et d’un flexible.

Le mitigeur thermostatique

Autre équipement indispensable pour l’installation d’un chauffe-eau électrique, le mitigeur thermostatique. Celui-ci permet de protéger les personnes qui vont utiliser de l’eau chaude dans le logement en évitant tout risque de brûlure. Avec le mitigeur thermostatique, impossible d’obtenir une eau chaude avec une température supérieure à 50 °C en sortie.

schéma chauffe-eau
Les éléments composant un chauffe-eau

Équipements complémentaires

Un vase d’expansion

Si le groupe de sécurité permet de limiter la pression et d’évacuer un peu d’eau pour ne pas risquer une surpression, il est possible de compenser cette perte grâce à un vase d’expansion. Celui-ci va récupérer l’eau issue de l’évacuation lors du cycle de chauffe pour ensuite la réintégrer dans le système. Il existe des vases d’expansion avec un volume allant de 8 à 25 litres, à adapter selon la taille de votre chauffe-eau.

Un trépied

Si vous choisissez une fixation murale pour votre chauffe-eau, vous pouvez en complément choisir un trépied. Celui-ci va vous permettre de stabiliser votre installation. Indispensable pour une fixation dans une cloison en plaques de plâtre, qui ne peuvent pas supporter un tel poids.

Une rehausse ou un socle

Pour les chauffe-eau pensés pour une pose sur socle, ce système va vous permettre de disposer d’un dégagement sous l'appareil, idéal pour un passage de tuyauteries.

Une console de fixation universelle

Une console de fixation permet le remplacement d'un ancien chauffe-eau par un nouveau tout en récupérant les anciennes fixations. En effet, en changeant de modèle de chauffe-eau, l’emplacement des fixations va logiquement évoluer. Avec la console universelle, aucun scellement et aucunes nouvelles fixations à faire. Vous n’avez pas de nouveaux trous à réaliser pour fixer ensemble.

Un kit d'accrochage au plafond

Si les cloisons de la pièce dans laquelle vous souhaitez installer votre chauffe-eau ne peuvent pas supporter le poids de ce dernier, alors vous avez la possibilité d’utiliser une fixation au sol (socle, trépied). Une alternative consiste à utiliser un kit d’accrochage au plafond. Ainsi, vous conservez de la place sous le chauffe-eau, parfois nécessaire dans les petits espaces pour la présence de toilettes, machine à laver ou tout autre équipement. Choisissez un kit d’accrochage au plafond adapté selon la capacité et donc le poids de votre chauffe-eau.

Un kit de cerclage pour chauffe-eau

Si vous choisissez un chauffe-eau horizontal et avec fixation au plafond, alors vous devez obligatoirement avoir recours au cerclage. Le cerclage est composé d’une ceinture avec plusieurs positions qui vont bien maintenir l’ensemble en place.

Un réducteur de pression

Un limiteur de pression peut être nécessaire si vous alimentez l’ensemble en eau froide avec une pression trop importante, notamment si celle-ci est supérieure à 5 bars. Le réducteur de pression va agir comme une véritable protection de tous les éléments, à la fois du ballon et du groupe de sécurité.

Un raccord diélectrique

Le raccord diélectrique bi-métallique est un raccord qui se place en sortie d'eau chaude du chauffe-eau. Son rôle est simple : il permet d’éviter la corrosion prématurée qui peut se produire au niveau du raccordement et engendrer ensuite l’apparition d’une fuite. Cet accessoire est parfois intégré avec le chauffe-eau lors de l’achat, notamment sur les modèles haut-de-gamme.

accessoires de fixation chauffe-eau
Les accessoires de fixation

Changer son chauffe-eau en 6 étapes

1 - Mise en sécurité de l'installation électrique

Avant de vous attaquer à la purge du ballon déjà en place, il est important de couper le courant et de mettre hors tension le réseau électrique dans la pièce où se situe le chauffe-eau à remplacer. Il est important également en plus de cette mise en sécurité de l’installation électrique de fermer la vanne d’arrivée d’eau et de vous équiper d’un seau ou d’une bassine que vous allez positionner sous la cuve lorsque la vidange sera lancée.

2 - Vidange de l'ancien appareil

Voilà la première étape essentielle : vider le ballon. Il vous suffit pour cela d’actionner le clapet de vidange du groupe de sécurité, et l’eau présente à l’intérieur va couler. La vidange complète de l’appareil peut mettre du temps, notamment pour un chauffe-eau d’une grande capacité. Pour gagner du temps, vous pouvez accélérer la manœuvre en faisant couler en même temps le robinet d’eau chaude de votre baignoire, de votre douche ou d’un évier.

3 – Dépose du thermostat et du groupe de sécurité

Le moment est maintenant venu de débrancher le thermostat (qui contrôle la résistance qui chauffe l’eau). Celui-ci est accessible au niveau du capot en plastique situé en dessous du chauffe-eau. Grâce à un tournevis, démontez le capot et débranchez le thermostat.

En parallèle, la vidange va se poursuivre et se terminer. Une fois celle-ci définitivement entérinée, vous pouvez alors démonter le groupe de sécurité et le siphon. Retirez ensuite tous les éléments, notamment au niveau de la sortie et éventuellement les accessoires présents sur le ballon comme un réducteur de pression ou encore le vase d’expansion. Il est prudent d’attendre entre le début de la vidange et les étapes de dépose des différents accessoires. Cela vous permet notamment de limiter les risques de brûlures.

4 - Dépose de l'ancien chauffe-eau

Maintenu à l’aide d’une patte de fixation ou posé sur un support, votre chauffe-eau désormais délesté de son eau peut être retiré. Pour cela, il est nécessaire d’effectuer un petit mouvement vers le haut pour lui faire quitter son logement. Idéalement à deux, soulevez votre chauffe-eau pour le retirer totalement.

5 - Installation du nouveau chauffe-eau

L’installation du nouveau chauffe-eau sera simplifiée si vous utilisez un modèle comparable à celui qui était déjà en place avant. Vous devez avoir à proximité de vous tous les accessoires obligatoires et les équipements complémentaires que nous avons évoqués précédemment. Une fois la fixation réalisée (au mur, au plafond ou sur un socle), il faut respecter les différentes étapes d’installation. Vous devez en priorité relier l’ensemble au réseau d’eau puis au réseau électrique. Dans l’ordre, nous vous recommandons d’installer le réducteur de pression, le vase d’expansion, les raccords diélectriques puis le mitigeur. Ensuite, le groupe de sécurité sera à mettre en place ainsi que le système d’évacuation. Enfin, vous pourrez procéder au raccordement à l’arrivée d’eau froide et à la sortie eau chaude. Une fois toutes ces étapes hydrauliques réalisées, alors le branchement électrique pourra se faire.

6 - Mise en service

Pour la mise en service, reportez-vous au mode d’emploi du chauffe-eau que vous avez acheté. Vous devez vérifier que votre installation est conforme aux préconisations du fabricant. Ouvrez ensuite l’alimentation d’eau et le robinet du groupe de sécurité. Vérifiez que l’ensemble est raccordé au réseau électrique. Normalement, en quelques heures, votre chauffe-eau électrique pourra produire de l’eau chaude !

étapes changement chauffe-eau
Les étapes clés pour changer votre chauffe-eau

3 conseils pour un chauffe-eau économique et durable

Pour obtenir le maximum de votre chauffe-eau et lui assurer une durée de vie optimale, plusieurs critères importants sont à respecter au moment de l’achat.

Maximisez la durée de vie de votre chauffe-eau

Choisissez un modèle avec une protection anticorrosion (ACI hybride). Cette solution permet de faire face à une eau dure, calcaire, et peut - en comparaison avec un système classique - multiplier la durée de vie par deux.

Jetez un œil attentif à la la résistance du chauffe-eau

Choisissez une résistance en stéatite qui n’est pas en contact direct avec l’eau.

Résistance avec tartre vs sans tarte
Résistance avec tartre vs sans tarte

Misez sur le chauffe-eau « intelligent »

Achetez un chauffe-eau qui possède des fonctions intelligentes pour réguler sa consommation et sa production d’eau chaude. Vous pouvez par exemple avoir certains chauffe-eau avec un mode absence qui limite la production lorsque vous n’êtes pas là. Vous pouvez ainsi éviter de gaspiller de l’énergie si vous partez en vacances. Certains modèles sont également capables de s’adapter à votre rythme de vie. Avec des fonctions d’auto-apprentissage, certains chauffe-eau vont apprendre à produire de l’eau chaude au bon moment, selon que vous preniez votre douche le matin ou le soir.

chauffe-eau connecté
Simplifiez-vous la vie avec un chauffe-eau connecté

Entretien d'un chauffe-eau électrique

Pour qu’il puisse fonctionner de manière optimale dans le temps, un chauffe-eau électrique peut être entretenu par vous-même. Plusieurs opérations peuvent être réalisées au fil des années, comme notamment le remplacement de la résistance et de l’anode.

Pour effectuer cet entretien, il faut procéder à une vidange du chauffe-eau, puis retirer le thermostat et ouvrir la cuve par la partie basse. Ensuite, un nettoyage complet de l’appareil est à mener. Il est recommandé notamment de retirer le calcaire accumulé dans la cuve avec un chiffon. Vous pouvez changer le gros joint d’étanchéité au niveau de la trappe de visite.

Les spécialistes recommandent un détartrage complet de tout chauffe-eau tous les 3 à 5 ans.

Synthèse du guide Quel chauffe-eau choisir ?

Les chauffe-eau électriques sont accessibles dans une grande variété de capacités, et avec des technologies embarquées plus ou moins complexes.

Pour un logement destiné à être habité en permanence (résidence principale, investissement locatif) il est recommandé de ne pas vous focaliser uniquement sur le prix. L’important est de disposer d’un appareil de bonne qualité qui sera économique et fonctionnera longtemps.

Pour un logement qui n’a pas vocation à être habité à l’année (résidence secondaire, maison de vacances) alors vous pouvez choisir un modèle de chauffe-eau plus modeste.

Sachez que les étapes de pose d’un chauffe-eau tout comme les étapes d’entretien peuvent être réalisées par vous-même. Renseignez-vous et reportez-vous à la documentation complète fournie avec votre appareil avant de vous lancer. Avec un matériel complet et sans précipitation, vous pourrez vous-même installer, déposer ou remplacer votre chauffe-eau sans difficultés.

Alors, prêt à choisir le chauffe-eau idéal ?

Retrouvez tous nos chauffe-eau