Comment choisir son tour à bois ?

tour bois

Véritable passion pour certains, métier à part entière pour d’autres, le tournage du bois s’effectue à l’aide d’un tour à bois. Machine dont le fonctionnement puise sa source en des temps très reculés, le tour à bois permet de réaliser des formes cylindriques, creuses, pointues, simples ou fourmillant de nombreux détails, à l’aide de divers outils, d’une certaine minutie et beaucoup de patience. Dans ce guide, découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le tour à bois, son fonctionnement, son entretien, ses outils et les différents critères qui doivent guider votre choix si vous souhaitez acquérir une machine pour confectionner des objets en bois !

Notre gamme de tour à bois

Fonctionnement d’un tour à bois

Art ancestral dont les origines remonteraient aux alentours de 1300 av. J.-C., le tournage sur bois fascine toujours autant. S’ils reposent sur un principe relativement similaire à celui de leurs ancêtres utilisés à l’époque l’Égypte Antique, les tours à bois modernes embarquent des technologies qui facilitent grandement la tâche de celles et ceux qui travaillent des pièces en bois de toutes tailles.

Entraînées par un moteur, les pièces en bois tournent sur elles-mêmes à une vitesse plus ou moins importante, fermement maintenue entre la pointe et la contre-pointe de la machine, au-dessus du banc. C’est là que commence le travail du tourneur qui va façonner avec patience et minutie le bois à l’aide de ses gouges et autres outils, appuyé sur un support d’outils réglable et fixé le long du banc.

schema anatomie tour bois
Anatomie d'un tour à bois

Les tours à bois permettent de créer des pièces en bois dont la taille et la complexité peuvent grandement varier. Du simple stylo au bol, en passant par la coupe, le vase, le marteau, le moulin à poivre, le mortier, le nichoir pour oiseaux, la toupie, le jeu d’échecs, le pied de meuble, le pied de lampe, la colonne ou l’objet de décoration tout droit sorti de l’imagination fertile du menuisier ; voilà un échantillon très restreint, mais assez représentatif, de ce qu’il est possible de façonner à l’aide de ce type de machine. D’une manière générale, le tour à bois permet de créer des pièces de formes cylindriques, creuses ou pointues.

Un tour à bois est constitué de plusieurs composants. Voici ceux qu’il faut retenir en priorité :

La poupée fixe

Comme son nom l’indique, la poupée ou tête fixe est immobile. Solidement ancrée dans le banc, elle accueille notamment le moteur électrique, les poulies, la broche dotée d’un mandrin ou d’une pointe. La poupée fixe accueille également l’arbre dont l’extrémité est nommée nez de broche.

La pointe

Présente sur la poupée fixe, la pointe ou griffe d’entraînement est l’un des éléments sur lequel se fixe la pièce en bois à façonner, pour entraîner sa rotation. Il est possible d’éjecter ce composant, pour le remplacer par exemple par un modèle plus adapté à la pièce de bois à façonner, à l’aide d’une simple tige.

Le nez de broche

Situé sur la poupée fixe, le nez de broche est entraîné par le moteur par le biais de la courroie. Le filetage du nez de broche le plus courant est M33 x 3,5 mm, qui correspond au standard européen. Il peut accueillir divers accessoires.

La poupée mobile (contre-pointe)

Faisant face à la poupée fixe, la poupée mobile ou contre-pointe peut se déplacer le long du banc pour s’adapter à la taille de la pièce à façonner. En rotation libre, elle est munie d’un système de blocage, dont le fonctionnement dépend de chaque machine. Elle peut également accueillir différents types d’embouts, en fonction du type d’essence à travailler et notamment de sa rigidité.

Le moteur électrique

Élément central du tour à bois, le moteur électrique permet l’entraînement de la pièce en bois à l’aide d’une courroie. Sa puissance peut varier entre 250 W et 2000 W, selon les modèles. À noter que certains moteurs sont capables d’inverser leur sens de rotation, ce qui facilite grandement le ponçage du bois.

Le banc

Muni de deux glissières parallèles séparées par une rainure, le banc du tour à bois est l’élément sur lequel coulisse la poupée mobile. La longueur du banc conditionne directement la taille des pièces en bois qu’il est possible de tourner.

Les 2 types de tours à bois

tour bois etabli

Également nommé tour d’appoint, le tour à bois d’établi se distingue par son aspect compact et pratique. Pour pallier une longueur entre pointes limitée, il est parfois possible d’ajouter une rallonge. Relativement léger, le tour d’établi est également moins puissant qu’un tour d’atelier, mais il répond parfaitement aux besoins d’un débutant et même aux exigences d’un professionnel ayant ponctuellement besoin d’un tour à bois dans le cadre de son activité.

Tour à bois d’atelier

tour bois atelier

Bien plus lourd et robuste que le tour d’établi, le tour à bois d’atelier est une machine très polyvalente qui garantit une quasi-absence de vibrations, même à des vitesses très élevées, et donc un travail d’une grande précision. Du fait de sa taille plus imposante, il offre une longueur entre pointes plus importante, ce qui permet de travailler des pièces assez volumineuses. En raison de sa solidité, de ses fonctionnalités et de son prix, ce type de tour à bois se destine tout naturellement aux professionnels ou aux amateurs passionnés qui ont la place et le budget pour se l’offrir.

Quel tour à bois choisir ?

Le choix d’un tour à bois dépend de différents facteurs et en particulier du type d’utilisation que vous souhaitez en faire : utilisation professionnelle ou simple pratique en amateur, pièces volumineuses ou de tailles réduites, place disponible dans votre espace de travail pour accueillir la machine, budget limité ou non… Voici les critères auxquels vous devez absolument prêter attention au moment de choisir votre tour :

Puissance du tour à bois

Exprimé en Watts (W), la puissance des tours à bois peut grandement varier en fonction des modèles : de 350 W à 2250 W, la puissance à privilégier dépend avant tout de l’essence de bois à usiner et notamment de sa dureté.

Exprimée en tours par minute (tr/min), la vitesse de rotation est adaptée au diamètre de la pièce et au niveau de précision visé. La vitesse maximale d’un tour à bois débute à 300 tr/min et peut atteindre 3 000 tr/min, voire 4 000 tr/min sur les modèles les plus performants.

Si la plupart des tours d’entrée de gamme ou moyenne gamme disposent d’une motorisation asynchrone monophasée, les modèles haut de gamme profitent généralement d’une motorisation asynchrone triphasée qui offre à la fois une meilleure fiabilité et une plus grande durabilité.

puissance tour bois
Puissance et vitesse de rotation nécessaire pour votre tour à bois dépendent grandement de l'essence de bois à travailler

Longueur entre pointes

La longueur entre pointes correspond à l’espace disponible entre la pointe de la poupée fixe et la contre-pointe. Si vous devez travailler des pièces de dimension importante, il est essentiel d’utiliser un tour qui dispose d’une grande distance entre pointes. Notez que certains tours offrent la possibilité de prolonger l’espace initial pour gagner en longueur disponible.

longueur pointe tour bois
Plus grande sera la pièce que vous souhaitez travailler, plus grande sera la longueur entre pointes nécessaire pour votre tour à bois

Hauteur de tournage

Complémentaire au critère de longueur entre pointes, la hauteur de tournage correspond tout simplement à l’espace disponible au-dessus du banc. Plus cette hauteur est élevée, plus la largeur de la pièce qu’il est possible de façonner peut être importante.

hauteur tournage tour bois
Semblable à la longueur entre pointes, la hauteur de tournage sera déterminante pour la taille des pièces travaillables

Poids du tour à bois

Un tour à bois lourd offre non seulement plus de solidité à l’ensemble de la machine, mais aussi une plus grande stabilité et donc une meilleure précision, avec des vibrations beaucoup moins présentes, même à vitesse élevée.

poids tour bois
Le poids d'un tour à bois à un impact important sur sa stabilité, d'autant plus s'il est fixé à un support

Encombrement du tour à bois

Plus ou moins encombrant selon les modèles, le tour à bois est une machine qui ne passe pas inaperçue. Si vous désirez un tour compact, destiné à compléter votre panoplie d’outils, nous vous conseillons fortement d’opter pour un tour d’établi. Si vous disposez d’une place suffisante et que vous avez l’intention de fabriquer des pièces en bois de façon intensive et régulière, vous pouvez vous diriger vers un tour d’atelier.

encombrement tour bois
Il existe un éventail de tailles pour les tours à bois qui sauront s'adapter à votre espace de travail tout en répondant à vos exigences

Prix du tour à bois

Avec des tours d’établi proposés aux alentours de 150 €, il est possible de découvrir l’Art du tournage de bois, même avec un budget limité. Les tours à bois d’ateliers les plus performants, en mesure de tourner à plus de 2 000 tr/min et d’offrir une généreuse longueur entre pointes peuvent avoisiner les 1000 €.

Modèle
Aperçu
Prix
Détails
349,00 € TTC 290,83 € HT

Petite taille

Fonctionnement en douceur avec la courroie Poly-V

Equipé d'un filtre électrique classe B

Voir le produit
595,88 € TTC 496,57 € HT

Puissance de 580 W

Distance entre pointes : 406 mm

6 vitesses

Diviseur 12 positions

Poupée mobile en fonte d’acier

Voir le produit
940,85 € TTC 784,04 € HT

Puissance de 750 W

Distance entre pointes : 510 mm

3 plages de vitesse avec variateur électronique

Rotation inversée possible

Support d’outil orientable

Voir le produit
À partir de 989,00 € TTC 824,17 € HT

Puissance de 1100 W

Distance entre pointes : 1100 mm

10 vitesses avec variateur mécanique (jusqu’à 2000 tr/min)

Copieur intégré

Usinage de pièces de grandes dimensions

Voir le produit

Outils indispensables pour un tour à bois

Indispensables, les outils suivants vous aideront à façonner le bois en lui donnant la forme et les finitions souhaitées.

outils tournage tour bois

Du côté des outils de tournage, ce ne sont pas les possibilités qui manquent : ciseaux à bois, gouge à creuser, gouge à dégrossir, gouge à profiler, couteaux, racloir, bédane, tronquoir, plane, grain d’orge… Autant d’outils qui vous aident à façonner vos pièces en bois selon vos inspirations.

rallonge tour bois

La rallonge pour tour à bois permet de compenser une longueur entre pointes limitée. Certaines rallonges peuvent étendre la longueur entre pointes jusqu’à 2 500 mm, ce qui permet de tourner de grandes pièces sans difficulté.

pointe tour bois

Munie de trois ou quatre griffes et adoptant diverses formes, la pointe pour tour à bois ou griffe d’entraînement permet de maintenir la pièce de bois. Fixée sur la poupée mobile, elle fait face à la contre-pointe.

mandrin tour bois

Formant une mâchoire, le mandrin pour tour à bois assure le maintien de la pièce par serrage en compression ou en expansion, et lui transmet la rotation lors du tournage. Le mandrin peut disposer de trois ou quatre mors. Certains mandrins sont munis de « mors auto-centreurs » qui permettent de centrer automatiquement la pièce au moment du serrage.

lunettes tournage tour bois

Les lunettes de tournage servent à soutenir les pièces longues en leur milieu en absorbant au passage les vibrations durant l’usinage.

porte outils tour bois

Réglable en hauteur, de manière latérale et sur l’axe de la pièce à 180°, le porte-outils permet de poser l’outil et de le manipuler aisément pendant toute la durée du tournage, garantissant ainsi un résultat régulier et précis.

support tour bois

Enfin, le support pour tour à bois accueille la machine. Certains supports sont munis de roulettes et de pieds réglables, ce qui augmente leur mobilité et facilite leur installation. La longueur du support impacte la longueur des pièces qu’il est possible d’usiner.

Options de confort pour un tour à bois

variateur vitesse tour bois

Le variateur de vitesse permet de régler plus précisément la vitesse de tournage afin d’usiner une grande variété d’essences et gagner en polyvalence et en précision.

lampe tour bois

Pour gagner en visibilité, réussir ses finitions et éviter les approximations, rien de mieux qu’une bonne lampe. Magnétiques, certaines lampes peuvent se fixer sur n’importe quelle surface métallique, ce qui simplifie leur mise en place.

pedale activation tour bois

Enfin, si vous êtes à la recherche de confort, le système d’activation par pédale peut vous apporter un gain de temps considérable, en déportant certaines fonctions, comme l’activation du moteur, au niveau de vos pieds, laissant libre vos deux mains.

Comment utiliser un tour à bois ?

Placée au-dessus du banc, fermement maintenue entre la pointe et la contre-pointe en rotation libre et bien centrée, la pièce en bois est prête à être façonnée. Pour trouver la bonne vitesse, qui dépend des spécificités de la pièce en bois, notamment de l’essence, de son poids et ses dimensions, on démarre idéalement le tour à vitesse lente, puis on augmente petit à petit les tours par minute jusqu’à ce que la pièce se mette à vibrer légèrement et se stabilise.

Généralement, on commence par dégrossir la pièce pour lui donner une forme cylindrique, à l’aide d’une gouge à dégrossir, puis on la calibre selon le diamètre souhaité en s’aidant d’un compas de tourneur ou un pied à coulisse. Puis en fonction du résultat souhaité, on utilisera un outil adapté pour creuser, entailler, courber, trancher, racler, poncer…

L’utilisation d’un tour à bois requiert beaucoup de précautions. Une mauvaise manipulation, une pièce mal fixée ou une vitesse peu adaptée peut représenter un danger sérieux contre lequel il est essentiel de se prémunir. Assurez-vous de disposer impérativement de lunettes de protection et de gants de protection. Il peut également être utile de compléter ces équipements de sécurité avec un casque antibruit, des chaussures de protection et des vêtements de travail qui offrent une bonne protection, notamment au niveau des bras.

Pour prendre soin de votre tour à bois, il est indispensable de retirer régulièrement la couche de poussière et les débris qui peuvent s’accumuler sur les contours de la machine et dans ses interstices. Pour ce faire, il est conseillé d’utiliser de l’air comprimé. Enlevez également la rouille ou la sève qui pourraient nuire à son bon fonctionnement ou l’endommager. Enfin, lubrifiez de temps en temps les pièces et les mécanismes à l’aide d’une cire microcristalline, et le compartiment du moteur avec un lubrifiant spécial.

Important : du fait de sa conception, un tour à bois doit uniquement servir à tourner du bois, qu’il s’agisse d’un tour d’établi ou d’un tour d’atelier. De plus, il est vivement déconseillé de tourner du bois sur un tour qui n’est pas conçu pour cela, comme un tour à métaux.

Des questions sur le tour à bois ? Nos experts vous répondent !

Quel tour à bois et quels outils de tournage choisir pour un débutant ?

En raison de leur taille plus réduite et leur prix plus accessible, les tours d’établi sont particulièrement bien adaptés aux débutants. À moins d’avoir des besoins très spécifiques, un nombre limité d’outils devrait largement suffire pour commencer le travail du bois. Assurez-vous de disposer au moins d’une gouge à dégrossir, une gouge à creuser, une gouge à profiler, un grain d’orge, ainsi qu’une plane ou un racloir pour les finitions.

Affûtage des outils de tour à bois : comment s’y prendre ?

On reconnaît un bon artisan à la qualité de ses outils ! Pour façonner vos pièces avec précision et efficacité, il est important d’affûter régulièrement vos outils. L’affûtage des gouges et autres outils métalliques s’effectue à l’aide d’un touret ou d’une meuleuse, à une vitesse qui dépend à la fois de l’émoussement du métal et de la finition recherchée. Plus la vitesse est élevée, plus le métal est amené à chauffer et doit donc être plus régulièrement trempé dans l’eau.

Comment calculer la vitesse d’un tour à bois ?

La vitesse d’un tour à bois est exprimée en tours par minute (tr/min), c’est-à-dire le nombre de fois où la pièce fait un tour sur elle-même pendant une minute. Elle ne doit pas être confondue avec la vitesse de coupe, exprimée en mètres par minute (m/min), qui correspond à la longueur du copeau retiré par l’outil en l’espace d’une minute.

Une vitesse de rotation trop élevée ou trop faible génère des vibrations et peut provoquer la projection d’éclats de bois, d’où l’importance de trouver une vitesse adaptée à la pièce à fabriquer en procédant par étapes.

Synthèse du guide Comment choisir son tour à bois ?

Conçu pour réaliser des pièces plus ou moins complexes par tournage du bois, le tour à bois se décline en deux grandes catégories : les tours d’établi, parfaitement adaptés aux débutants et aux « tourneurs du dimanche », et les tours d’atelier qui se destinent davantage aux professionnels ou aux authentiques passionnés. Deux types de tours dotés d’un fonctionnement identique, mais qui n’offrent pas forcément les mêmes performances.

En complément de la puissance du tour et la vitesse de rotation, la longueur entre pointes, la hauteur du tournage, le poids et l’encombrement représentent autant de critères qui doivent permettre de choisir un modèle de tour à bois adapté à vos besoins. Indispensables, les gouges et autres outils conçus pour le tournage permettent de dégrossir les pièces en bois, de les creuser et de réaliser toutes les finitions que vous avez en tête.

Constitué de divers éléments (poupée fixe, moteur électrique, contre-pointe, banc…) qui peuvent se fragiliser ou s’endommager avec le temps, le tour à bois doit faire l’objet d’un entretien régulier et méticuleux. Lors du tournage, il est par ailleurs essentiel de prendre certaines précautions afin d’assurer votre sécurité.

Alors, prêt à choisir le tour à bois qui vous convient ?

Notre gamme de tour à bois